Kheraba Traoré 

Comme IILAB-Design continue de partager des histoires inspirantes sur divers artistes d’Afrique, nous sommes ravis de présenter KHERABA TRAORÉ 

@Kheraba Traoré, né en 1987 au Sénégal, intègre l’Ecole des Beaux-Arts de Dakar et décide de dédier son travail aux enfants et de dénoncer à travers ses œuvres les violations des droits de l’enfant par les adultes. Son engagement est particulièrement dédié aux enfants des rues, les talibés.

@Confiés par leurs familles, souvent pauvres et rurales, aux écoles coraniques (Daaras) pour recevoir une éducation religieuse, ces enfants talibés sont le plus souvent des garçons âgés de 4 à 15 ans. Pour payer leur éducation, les enfants doivent effectuer des tâches domestiques. Ils sont le plus souvent contraints de mendier et subissent de nombreux abus que les organisations humanitaires dénoncent régulièrement. Bien que le gouvernement sénégalais se soit engagé en 2016 à mettre fin à cet esclavage moderne, la crise économique mondiale et la pandémie de Covid 19 ont ralenti l’application des lois punissant ce type de trafic d’enfants.

 

@En célébration de la journée internationale de l’enfant le 20 novembre 2021 qui clôturera l’exposition, nous sommes ravis d’exposer cet artiste qui a été inspiré par les 7Y en Wolof commençant par Y : Yar : Yiir : Yor : Yedd : Yemale : Yee : Yeug qui signifient Éduquer… Protéger… Prendre soin…. Conseiller … Garantir les droits … Éveiller et donner de l’amour et de l’affection à un enfant et, par conséquent il nous aide à refléter sur  la stigmatisation sociale et la violence systémique auxquelles sont confrontés de nombreux enfants des rues dans la plupart des environnements urbains d’Afrique.

@Parce que la voix de cet artiste doit être entendue, ses créations ont migré vers le Nord (aujourd’hui à ILAB Design Galerie en Suisse) pour illustrer comment l’art peut aider à transmettre le questionnement autour des droits de l’enfant au-delà de la charte des Nations Unis.